5 livres pour les enfants pour en finir avec les stéréotypes

Coucou tout le monde, je vous souhaite une très bonne année 2019 avec tout ce que vous pouvez souhaiter. Et n’oubliez pas, il faut croire en vous et en la vie!!!

Pour bien commencer l’année et se donner un petit coup de pouce, je vous propose la sélection de livres suivante faites par mes soins pour éviter que vos petites têtes blondes ne soient happées par notre société stéréotypée et sache faire la VRAIE différence entre les filles et les garçons.

La plupart des livres viennent de la collection Talents Hauts qui je trouve juste exceptionnelle!

Les livres de cette collection sont vraiment bien construits et amènent les enfants à se poser des questions sur l’essentiel. Ils bousculent les idées reçues qui sont malheureusement encore aujourd’hui véhiculées dans la cour de récréation comme quoi  » les filles c’est nul » et que « le rose c’est pour les garçons » etc… et il y a même des parents et des profs qui arrivent encore à sortir ce genre d’inepties.

Alors, si comme moi, ça vous choque quand vos enfants sortent les bêtises qu’ils entendent à droite à gauche, vous pouvez les sensibiliser et changer leur regard en les familiarisant avec cette collection.

J’aime la morale de l’histoire…

Petit livre vraiment très sympa sur le sujet. Peut-être un peu long pour les enfants de 3 ou 4 ans mais Bouille d’amour a bien accroché.

Depuis il réclame un t-shirt rose !

Il s’agit de l’histoire d’un petit garçon qui adore le rose mais qui se fait embêter par un autre garçon à cause de ça.

Il ne comprend pas pourquoi on l’embête pour une couleur et commence à avoir peur que l’autre petit garçon l’attende à la sortie pour l’embêter.

Mais un jour en sortant il voit le fameux petit garçon qui est monter dans un arbre par peur d’un chien.

Il l’aide alors à se sortir de là et ils deviennent amis. Ce n’est pas parce qu’on aime le rose qu’on n’est pas courageux.

Ce livre est très mignon… et j’adore quand bouille d’amour me dit à la fin : «  moi aussi j’aime bien le rose ! ».

Une  princesse nommée Zélie attendait son prince depuis longtemps. Lorsqu’il arriva elle se sentie comblée jusqu’à ce qu’il l’emmène et l’enferme dans la tour de son château. Elle tenta de lui expliquer qu’elle ne rêvait pas de robes et de rester enfermée, mais qu’elle rêvait plutôt d’aventures. Celui-ci lui fit comprendre que ce n’ était pas sa place et que c’était à lui de vivre des aventures, et pas à elle.

Du coup Zélie décide de faire alliance avec le dragon contre lequel son cher et tendre se bat pour se sortir de ce piège.

Le dragon souffle sur la tour, la détruit et s’installe dans le jardin du château. Le prince est outré de l’état lamentable de sa belle. Celle-ci décrète qu’elle sera plus heureuse en partant avec le dragon vivre d’aventures.

 Ce livre me plaît parce qu’il démontre qu’attendre le prince charmant en pensant que la vie sera magnifique est une chimère très mensongère. Et que parfois, on est mieux sans homme dans sa vie si on fait ce que l’on veux plutôt que de se sacrifier pour quelqu’un qui ne fera jamais l’inverse en retour.

Le prince est souvent loin d’être charmant et la vie de princesse est très très ennuyeuse.

Mais les stéréotypes ont la peau dure.

Après avoir lu ce livre à Bouille d’amour et lui avoir expliqué que tout les princes ne sont pas gentils et que celui ci avait même l’air assez méchant, c’est systématique, : Bouille d’amour me répond : « Non, il est pas méchant ! ».

Dans son petit esprit on lui a déjà tellement inculqué qu’un prince était parfait qu’ il est forcément persuadé qu’il ne peux pas en être autrement… 

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot 😊

J’ai beaucoup aimé celui là, et il a l’avantage de ne pas raconter d’histoire mais de faire parler directement des enfants.

Il s’agit de petites filles qui se plaignent des étiquettes qu’on leur imposent.

Bouille d’amour a pu s’identifier plus facilement et il a adoré.

C’est vraiment très simple…avec des discussions, des exclamations, des affirmations très simples mais très justes.

Un peu plus spécial et déjanté que les précédent, cependant les images de la fin nous on fait réfléchir !

Cendrillon apparaît au bal avec une pantoufle toute velue et le prince adore, mais, finalement Cendrillon ne trouve pas du tout le prince à son goût. Il est arrogant, pas vraiment beau et à mauvaise haleine.

Cette partie a bien interloqué Bouille d’amour qui m’a demandé pourquoi le prince n’était pas beau. Pour lui, prince = beau, il ne trouvait pas compatible l’image d’un prince et de quelqu’un qui n’était pas parfait !

La fin est un peu bizarre, elle se rend dans un atelier pour filles et voit toutes les possibilités qui s’offre à elle pour l’avenir.

La aussi j’ai senti le cerveau de Bouille d’amour cogité dans le genre « je savais pas que les filles pouvaient faire tout ça ! »

Celui aussi est un peu déjanté avec des histoires de prouts et j’ai eu du mal à adhérer à l’histoire.

Une petite fille demande « un cadeau de garçon pour son anniversaire » et on lui offre l’inverse.

Le principe est un peu inversé en faisant comprendre que les gros durs traditionnels (tous des hommes) peuvent être très sensibles (comme la plupart des femmes) et s’inspirer d’elles.

Pour aller plus loin et si cette sélection vous a plu. Je vous conseille d’acheter le nouveaux numéro du magazine la classe cycle 2 et 3 sur l’égalité filles = garçons. Il est actuellement en vente dans les librairies.

Ce vrai que c’est pour les plus grands mais moi du coup je l’ai acheté pour Bouille d ‘amour pour plus tard.

C’est pas perdu 😉

Et si vous cherchez des jouets pour lutter contre les stéréotypes vous pouvez consulter mon article de Noël!

N’hésitez pas à laisser un commentaire si cet article vous a plu!