7 idées pour aider les enfants à s’adapter après une séparation

Quand je me suis séparée du père de Bouille d’amour, il avait alors 3 ans.

J’ai d’abord veillé à bien lui expliquer la situation en des termes simples. Je lui ai dit que papa et maman n’allait plus vivre ensembles et qu’il allait avoir deux maisons différentes. Il m’a juste demandé « pourquoi ». Et je lui ai répondu que c’était parce qu’on ne s’aimait plus, mais que ça n’avait rien à voir avec lui. Et qu’on l’aime tout les deux très fort !

Le principal quand on parle de la séparation à un enfant, c’est surtout de lui faire comprendre que ce n’est pas sa faute. Qu’il ne faut pas qu’il se sente coupable.

De plus, il faut savoir qu’à cet âge, les enfants ont une très grande faculté d’adaptation. Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas les mêmes méthodes d’éducation que l’autre parent (ce qui est très souvent le cas), les enfants savent très bien faire la différence entre ce qui est accepté chez papa ou l’inverse chez maman. Ils sont très flexibles et capables d’apprendre différentes compétences dans différents contextes

Après un an de séparation, j’ai réussi à mettre en place quelques outils pour faciliter nous facilitez un peu la vie à moi et à ma petite Bouille d’amour.

  • 1. La poutre du temps Montessori

A 4 ans, les enfants ont du mal à se repérer dans le temps. Et quand ils doivent passer de maman à papa, c’est encore plus compliqué pour eux. Un outil qui nous a vraiment aidé c’est la poutre du temps Montessori. J’ai utilisé celle du site Hoptoys qui est géniale.

Avec cette outil, Bouille d’amour se rend beaucoup plus compte des jours de la semaine et pour l’aider à se repérer j’ai posé des stickers de papa et de maman sur les jours où il est chez l’un ou chez l’autre, les vacances, les activités extra-scolaires, les loisirs…

C’est vraiment un plus, je l’ai posé à hauteur d’yeux pour sa taille et juste à côté de la porte de l’appartement et Bouille d’amour la consulte régulièrement en me posant des questions.

  • 2. L’organisateur des parents séparés ou l’agenda google.

J’ai aussi acheté l’organisateur des parents séparés.

C’est pas mal, il y a de la place pour noter les différents événements, des recettes de cuisine et des stickers. C’est d’ailleurs ceux-là que j’ai utilisé pour la poutre du temps.

Finalement, on a plutôt opté pour un calendrier commun google. On peut y noter tous les événements et on reçoit des notifications à chaque modification

  • 3. Routines

Les routines sont hyper importantes pour nos petiots et encore plus quand ceux qui ont des parents séparés. Avec Bouille d’amour, nous avons mis en place nos propres routines chez maman et les règles de la maison. Pour des idées, consultez notre article sur les routines.

  • 4. Les albums photo

Les albums photo sont aussi super importants pour nos chères petites têtes blondes. Bouille d’amour adore regarder des photos de quand on était encore tous les trois. C’est vraiment important de garder ces souvenirs vivant car c’est une partie de vie qu’ils voudront garder précieusement dans leur cœur. La mémoire d’un enfant est efficace si on lui rappelle certains souvenirs régulièrement. Il ne faut pas laisser ces souvenirs disparaître.

  • 5. Le doudou

Le doudou est aussi un élément très important. C’est le lien entre les 2 vies de votre loulou. C’est le doudou qui va être témoin de la totalité de la vie de l’enfant.

Pour lui, c’est primordial d’avoir cet allié avec lui et il sait qu’il peut compter sur lui et que son doudou sera toujours là chez papa ou chez maman.

  • 6. Les livres

Vous avez bien évidement les livres comme appui pour aider vos loulous. J’ai remarqué que Bouille d ‘amour se sent vraiment concerné quand je lui lis les histoires qui traitent de la séparation, il me dit alors que c’est « son histoire ». Je ferais très prochainement un article sur les livres que je conseille pour aider les enfants dans la séparation de leurs parents.

  • 7. Les bisous dans la poche

Souvent Bouille d’amour me dit que je lui manque quand il est à l’école, et qu’il « me veut », qu’il est très triste… Alors tout les deux, on a réalisé des petits morceaux de papier blanc sur lesquels on a laissé une trace de bisou fait avec du rouge à lèvre et qu’on a glissé dans une poche de son manteau. Du coup, il a toujours des bisous de maman sous la main quand il est triste et moi j’ai des bisous de ma p’tite Bouille d’amour !

Si vous voulez d’autres idées, je vous conseille le site petit pont 

J’espère que cet article vous a donné des pistes pour optimiser l’adaptation de vos loulous…