Parents solos : Halte aux idées reçues

Bonjour à tous,

Cet article s’adresse aujourd’hui aux parents solos qui en marre de se faire plaindre.

Pourquoi les idées reçues voudraient obligatoirement qu’un parent solo soit misérable et malheureux.

Alors, j’ai peut-être un scoop pour beaucoup de monde mais non ! Les parents solos ne sont pas des êtres pleurnichards qui traînent devant  les comédies romantiques de la TV en mangeant du chocolat et en se demandant comment ils vont bien pouvoir faire pour se recaser !

C’est même tout l’opposé… à ceux qui disent :

  • « Oh là là…t’es toute seule pour gérer le petit, ça doit être dur. »

J’ai envie de répondre : «  de toute façon, je gérais déjà tout toute seule avant, donc ça ne change pas vraiment mon quotidien.

Au boulot  quand tu glisses dans une conversation que pour toi c’est différent parce que tu es séparée, on a droit aux « je suis vraiment désolé pour toi »

La réponse dans ma tête : « de quoi ? Mais t’es malade ? t’as pas entendu ce que j’ai dit ou bien tu fais semblant de pas comprendre ? J’ai plus d’homme à gérer en plus des enfants, je n’ai plus que ma charge mentale et celle de mon fils à gérer… Je ne dois plus gérer les humeurs de l’autre, ses manies, je fais ce que je veux, quand je veux et c’est juste du bonheur !

Et quand les autres te demandent si financièrement ça va alors qu’ils savent pertinemment que le papa ne verse pas la pension, on a envie de leur dire que leur question est stupide car évidemment on galère et on est à découvert tous les mois, mais on libre, et ça çà n’a pas de prix !

Et en dernier vient la fameuse question : « et le petit il est pas perturbé ? »

Contrairement aux idées reçues et bien ancrées dans notre société familiale, un enfant vit forcément mal une séparation et il va forcément être perturbé. Il sera plus heureux avec ses deux parents.

Et bien non, à l’inverse ils acquièrent des facultés d’adaptation étonnantes et en sortent enrichis et plus ouverts car ils auront vécus dans des foyers aux habitudes différentes. Ils n’auront plus à voir cohabiter deux personnes qui se détestent et à supporter les éventuelles disputes.

Ils sont maintenant en présences de deux parents épanouis et heureux de changer de vie…qui peuvent dorénavant donner l’éducation qu’ils entendent à leur enfant.

Plus sérieusement, il faudrait que la société arrête de stigmatiser les parents séparés comme des monstres qui n’ont pas fait assez de sacrifices pour préserver leurs enfants.

Je ne vois pas ce que cela à de bon pour un enfant de rester dans une ambiance toxique pour tout le monde et à voir ses parents devenir des êtres malheureux qui ne s’adressent quasiment plus la parole. Je ne vois pas où est la protection de l’enfant là-dedans.

  • « Ca va être dur de te recaser à ton âge ».

Alors, Comment faire comprendre à la société d’aujourd’hui qu’on n’a pas forcément envie de se recaser et de tout recommencer à nouveau. Pourquoi on ne pourrait pas vivre seule, si on a un appart, un boulot, la santé…on peut savoir pourquoi on voudrait forcément se mettre en ménage à nouveau? Parce que dans notre société, çà semblerait totalement anormal.

Et c’est quoi cette expression « refaire sa vie » ? Je trouve cette expression très cruelle. Ca veut dire que notre vie est forcément ratée si on a fait un enfant et qu’on s’est séparé par la suite ? Et on ne peut pas refaire sa vie sans une autre personne avec qui partager le quotidien ? Personnellement je refais ma vie seule et je n’ai jamais été aussi libre et heureuse.

Je suis épanouie dans ma vie de famille avec mon fils. On s’éclate ensembles, on passe des supers moments de complicité, on a de supers conversation, je peux lui inculquer les valeurs qui me sont chères. Et je suis épanouie dans ma vie privée, je peux sortir une semaine sur deux et découvrir pleins de nouvelles choses.

Ne vous alarmez pas ! j’ ai bien conscience que les gens ne posent pas ces questions par méchanceté, et si je n’étais pas séparée je poserais peux être les mêmes mais, il faut apprendre à changer la façon de voir de notre société.

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de familles monoparentales et il faut apprendre à s’adapter.  

Personne ne peut juger si les parents séparés ont eus raison ou tort d’agir de la sorte car, personne n’est dans leur couple et ne sait ce qu’ils ont pu endurer.

Comme le dit Valérie Roumanoff ( Hypnothérapeute et auteur de parents solo),  « il y a pleins de parents solo qui sont très heureux, mais ce que les autres plaquent sur eux les obligeraient presque à se sentir malheureux sous prétexte que ce serait plus socialement correct ! »

Pour conclure, la plupart des parents solos sont loin d’être des désespérés ou des déprimés… par pitié laissez leur le bénéfice du doute et dites leur plutôt des choses positives sur leurs situation, genre : t’as de la chance, t’as plus les chemises de ton mari à repasser ?).

Et combien de parents n’ont pas eu notre force de détermination pour partir et se sortir de cette situation ?

Bref, c’est souvent à cause de toutes ses remarques qu’on a envie de cacher notre situation personnelle à notre entourage et pas par honte.

Pour la plupart sachez que nous sommes libres, heureux, en plein épanouissement, on apprend à être soit même, à se redécouvrir et à passer du temps précieux avec nos enfants.

Je souhaite à ceux qui sont en couples de longues années de bonheur dans votre petite famille et à ceux qui sont séparés un super épanouissement.

Bonne semaine à tous 🙂